Stileex App
Stileex App
Stileex App
Stileex App

28/05/2019. Aaah, notre belle Grande Île ! Personne ne peut le contredire, la beauté de Madagascar est incomparable. Ses richesses naturelles sont éparpillées sur toute l’étendue de nos terres. Ces grands atouts, surtout pour l’économie malgache, se diversifient dans les différentes sociétés et dans chaque région de l’île. Après le décorticage par Stileex Post de la réputation de Madagascar sur Internet, voyons aujourd’hui l’avis de la population locale sur le tourisme à Madagascar. Découvrez dans cet article les résultats de nos sondages auprès des Tananariviens sur les avantages, les inconvénients et, mais aussi les problèmes du tourisme à Madagascar.

L’avis des Tananariviens sur le tourisme à Madagascar

L'avis des Tananariviens sur le tourisme à Madagascar
L’avis des Tananariviens sur le tourisme à Madagascar

Le tourisme à Madagascar : Une grande contribution au développement de l’île

Madagascar a toujours été considéré comme (disons-le franchement) un pays sous-développé. Pourtant son potentiel naturel de par sa biodiversité abondante et sa diversité culturelle, enrichit d’atouts essentiels le développement du pays. Depuis toujours, les autorités étatiques malgaches misent sur ces capacités là. Le tourisme en est la preuve, et ça semble marcher.

Le tourisme à Madagascar contribue au développement du pays
Le tourisme à Madagascar contribue au développement du pays

Stileex Post a interrogé 901 personnes représentatives des différentes catégories socioprofessionnelles sur des tranches d’âges à partir de 18 ans. Un peu plus de 9 Tananariviens sur 10 sont d’avis que le tourisme à Madagascar est un sérieux vecteur de développement pour notre pays. Nous parlons bien évidemment d’un accroissement économique qui peut à son tour engendrer une évolution au niveau social. Mais quelque 4% des habitants de la capitale ne sont pas encore totalement convaincus que le tourisme contribue réellement au développement de Madagascar.

Qu’est-ce qui attire les touristes à Madagascar ?

Cela saute aux yeux. Lorsqu’on parle de Madagascar, sa biodiversité d’une élégance rare séduit tous les touristes, étrangers ou résidents, en quête d’une bonne bouffée d’air frais. Pour les raisons qui pourraient attirer les touristes, les citoyens sondés ont donc mis la faune et la flore malgache sur la plus haute marche du podium (47%).

Les lémuriens font partie de la biodiversité malgache qui augmente la valeur du tourisme à Madagascar
Les lémuriens font partie de la biodiversité malgache qui augmente la valeur du tourisme à Madagascar

Les étrangers viennent aussi à Madagascar à cause du faible niveau de vie (28%), cela tombe sous le sens. En effet, le coût de la vie à Madagascar semble être plus abordable que dans d’autres pays, même juste pour des vacances. Et enfin, vous l’aurez deviné, les richesses minières (25%). Ces dernières n’attirent pas seulement que les entreprises ou industries dans le domaine minier, mais aussi les passionnés de recherches en gemmologie, minéralogie, fossiles, etc.

Le tourisme apporte beaucoup d’avantages à Madagascar

Chaque personne recherche toujours (ou presque) son propre intérêt dans une action. Dans le domaine du tourisme, il existe une ribambelle d’avantages. D’après les habitants d’Antananarivo, ces avantages sont liés. Le profit économique (39%) est certainement le plus grand bienfait apporté par le tourisme pour Madagascar. À part les différents échanges économiques, l’on peut aussi citer les échanges culturels entre les résidents et les touristes (13%), et évidemment, le transfert de technologie et de télécommunication (25%).

Selon les Tananariviens, le tourisme à Madagascar peut aussi servir dans le domaine du travail. Plus de touristes génèrent la nécessité de créer du travail, pas seulement pour les guides touristiques, mais aussi les hôtels, les restaurants, et bien d’autres. L’on peut donc dire que le tourisme engendre une diminution du chômage (10%) à Madagascar. Ces bienfaits sont complémentaires et se font en chaîne pour arriver à l’objectif ultime, le développement.

Inconvénients du tourisme à Madagascar : la population est mécontente !

S’il existe des avantages, il est tout à fait plausible qu’il y ait des inconvénients. Malheureusement, c’est bien le cas. En premier lieu, en approchant les citoyens de la Ville des Mille, plus des deux tiers (76%) pensent que la population est mécontente à cause de l’attitude de certains touristes. Mais encore, une petite partie (11%) est fâchée, car elle est mise à l’écart des endroits touristiques. L’expulsion des pauvres (11%) est aussi délicate puisque ces derniers n’ont pas vraiment de lieu où aller.

L’insécurité fait barrage au développement du tourisme à Madagascar

C’est assez accablant, mais la triste vérité est que les sites touristiques à Madagascar sont encore insécurisés. En effet, l’insécurité domine encore et toujours comme le premier sérieux problème du tourisme à Madagascar, d’après 51% des personnes sondées.

L'insécurité dans les zones touristiques du pays freine le développement du tourisme à Madagascar
L’insécurité dans les zones touristiques du pays freine le développement du tourisme à Madagascar

Comme Madagascar est encore en cours de développement, les infrastructures manquent beaucoup dans les sites touristiques (25%). Il y a aussi l’accès à l’énergie (13%) ainsi que l’inaccessibilité des routes (11%) qui posent problème aux autorités locales et bien sûr au peuple.

Mais quels que soient les différents problèmes, la majorité des Tananariviens ont déjà visité au moins un site touristique malgache. D’après nos données recueillies, plus de 9 citoyens de la capitale sur 10 sont déjà passés par l’une des beautés naturelles que possède la Grande Île.

Pour ceux qui ne l’ont jamais fait de leur vie, le manque de moyens est la principale raison (58%), devant le manque de temps (24%).

Quoi qu’il en soit, cela n’a pas empêché les un tiers des Tananariviens sondés de passer par le Rova Manjakamiadana (24%), ou les 19% d’aller sur la Colline Royale d’Ambohimanga.

Les sites touristiques les plus prisés : allée des Baobabs et Nosy-Be

Des envies, tout le monde en a. Pour les Tananariviens l’Allée des Baobabs et Nosy-Be sont les sites touristiques les plus prisés aujourd’hui. Voyez par vous-même :

L' Allée des Baobabs, le fantasme de tous dans le tourisme à Madagascar
L’ Allée des Baobabs, le fantasme de tous dans le tourisme à Madagascar
  • Allée des Baobabs : 16%
  • Nosy-be : 13%
  • Île Sainte-Marie : 11%
  • Parc national d’Isalo : 10%
  • Parc national Ranomafana : 10%
  • Tsingy de Bemaraha : 8%
  • Rova Manjakamiadana : 6%
  • Parc national d’Andasibe-Mantadia : 6%
  • Colline Royale d’Ambohimanga : 6%
  • Ifaty : 6%

Conclusion sur ce sondage sur l’avis des Tananariviens sur le tourisme à Madagascar

Lors de la rédaction de l’article, nous nous sommes rendu compte que Madagascar avait tout intérêt à tirer profit de sa faune et sa flore, mais aussi des héritages historiques laissés par nos ancêtres. Comme aujourd’hui, Madagascar a bien besoin d’un grand coup de pouce, mettre en avant ses différents atouts comme le tourisme ne serait pas une si mauvaise idée. Avec ses nombreux avantages, le tourisme peut apporter une panoplie de possibilité à notre belle Grande Île. Le tourisme à Madagascar peut aussi par exemple être additionné avec l’art malagasy ou même accompagné en parallèle par le commerce électronique. Le but principal étant le développement de Madagascar dans toutes les catégories. L’on peut avancer que le tourisme est un axe de développement. Il serait peut-être temps de revisiter nos stratégies d’approche pour soutenir un développement durable. Utilisons notre belle réputation de Malgaches.

Continuez votre lecture avec :

1
Commentaires

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Harris Madatour Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Harris Madatour
Invité
Harris Madatour

Bonjour,
Merci pour le partage…
Harris Madagascar Tourisme