Jeux d’argent et de hasard à Madagascar : paye plus, gagne moins !

09/05/2019. De la chance ou de l’adresse ? Que faut-il vraiment pour gagner aux jeux d’argent et de hasard ? Il est difficile de prévoir à l’avance si nous allons gagner ou pas aux jeux de hasard et d’argent et à Madagascar, l’on ne fait pas d’exception. Bien sûr, qui ne voudrait pas être toujours chanceux, même les personnes les plus habiles. Aujourd’hui, l’on peut affirmer que les jeux d’argent et de hasard sont perpétuellement présents dans le quotidien des Malgaches. Dans notre curiosité, nous chez Stileex Post, avons voulu approfondir le sujet en ouvrant ce nouveau sondage sur les jeux d’argent et de hasard à Madagascar. Les Tananariviens aiment-ils parier ? Qu’est-ce que les jeux d’argent et de hasard leur procurent ? Découvrez-le dans cet article.

Les jeux d’argent et de hasard, les opinions à Madagascar

Les jeux d'argent et de hasard vu par les Tananariviens
Les jeux d’argent et de hasard vu par les Tananariviens

Les Tananariviens ne s’intéressent pas à ce genre de jeux

Lors de notre enquête à travers la capitale de Madagascar, une grosse quantité de personnes sondées (43%) ont estimé avoir de la chance. Pourtant, 93% des sondés à Madagascar ne trouvent pas l’intérêt à jouer aux jeux d’argent ou de hasard. En effet, la majorité d’entre eux (59%) ne s’y intéressent pas du tout. Certains (32%) se disent que ce n’est que du gaspillage d’argent, ou tout simplement du temps perdu (4%).

"Les jeux d'argent et de hasard : c'est une perte de temps et d'argent", pense t-on à Madagascar
« Les jeux d’argent et de hasard : c’est une perte de temps et d’argent », pense t-on à Madagascar

De l’autre côté, 7% des habitants de la Ville des Mille se prêtent régulièrement aux différents jeux d’argent et de hasard. Ces derniers se sont laissé prendre principalement par les jeux de casino, les paris sportifs, les jeux informels et bien d’autres encore…

Jeux d’argent et de hasard : presque un tiers des Tananariviens y jouent par semaine

Si vous pensez que jouer, miser et parier au quotidien serait plutôt démesuré, c’est bien juste… Cependant, vous pouvez voir de par les données que nous avons collectées qu’un tiers des Tananariviens (ou presque) s’essayent aux jeux d’argent et de hasard chaque semaine. Voyez par vous-mêmes :

  • 2 à 3 fois par mois : 43%
  • 1 fois par semaine : 29%
  • plusieurs fois par mois : 14%
  • 1 fois par mois : 14%
  • tous les jours : 0%
Tout marche comme sur des roulettes pour les casinos d'Antananarivo
Tout marche comme sur des roulettes pour les casinos d’Antananarivo

Les jeux informels sont les plus populaires

Certes, l’État soumet les jeux d’argent et de hasard dit « légaux » à des lois et des conditions très précises. Néanmoins, avec le rythme de vie et bien sûr le gain d’argent au quotidien (revenus) des Tananariviens actuels, une bonne poignée de ces citadins de la capitale (72%) préfèrent se divertir dans les jeux informels. C’est pourquoi ils restent les jeux les plus joués, contrairement aux jeux de casino ou aux paris sportifs avec 14% chacun. Les habitants de la capitale n’ont rien émis sur les jeux d’argent en ligne.

En vérité, le secteur de l’informel touche aujourd’hui plus de 63% des Tananariviens qui aiment jouer aux jeux d’argent et de hasard. Ces derniers ont déjà joué au moins une fois à un jeu d’argent, que ce soit en famille, entre amis ou avec d’autres personnes. Pour les jeux dans les casinos ou les paris sportifs, 24% des sondés avouent avoir déjà essayé. Informel ou légal, certaines personnes arrivent à se contrôler, tandis que d’autres tombent littéralement dans l’addiction. Et la condition physique du joueur n’est pas la seule atteinte, il y a aussi la santé sociale.

Joie de vivre et joie de jouer : les Tananariviens sont aux anges pendant quelques heures !

Pendant notre enquête, la question d’une réelle satisfaction nous tourmentait l’esprit. En fait, nos résultats indiquent que 86% des citoyens joueurs à Antananarivo sont même plus que ravis de pouvoir jouer aux jeux d’argent et de hasard. Un chiffre contradictoire, quand on voit que 86% d’entre eux ne se sentent pas obligés de jouer ni aux jeux d’argent ni aux jeux de hasard. En fait, si chez les habitants de la capitale, 14% seulement ont souvent un besoin de jouer. Il y a 85% qui ne ressentent pas du tout ou très rarement cette envie.

Au début, la victoire et le gain d’argent procurent beaucoup de bonheur aux joueurs. Mais force est d’admettre qu’avec le temps le besoin de jouer en devient presque une maladie. Pour les personnes sondées, 29% consacrent entre 1h à 2h juste pour les jeux d’argent ou de hasard. Surement une autre façon de faire « Happy hour ». En tout cas, comme vous pouvez le voir sur l’infographie téléchargeable, il y a aujourd’hui 42% des Tananariviens joueurs qui passent entre 2h jusqu’à 5h à jouer.

Les jeux d’argent et de hasard sont des divertissements ou des investissements ?

Pour les Tananariviens d’aujourd’hui, et surtout ceux qui sont totalement accros aux jeux d’argent et de hasard, l’on peut constater que ces jeux ne sont plus de simples jeux de loisirs. Auparavant, ils étaient au rang de divertissements afin de déstresser, mais l’argent a pris le dessus sur le plaisir. Les habitants de la Ville des Mille, du moins ceux qui jouent, dédient du temps et surtout de l’argent à ces jeux. En moyenne en une seule sortie, 86% utilisent 5.000 Ariary et moins pour jouer, si 14% débauchent jusqu’à 10.000 Ariary.

Aujourd'hui, l'argent prend le dessus sur le plaisir à Antananarivo
Aujourd’hui, l’argent prend le dessus sur le plaisir à Antananarivo

Même si 72% des sondés affirment avoir déjà gagné 50.000 Ariary et moins comme plus gros gain, les joueurs « chanceux » qui arrivent à toucher entre 50.000 Ariary à 100.000 Ariary (14%) ou entre 100.000 Ariary à 200.000 Ariary (14%) sont assez rares. Logiquement, dans ce genre de jeu, les pertes sont beaucoup plus nombreuses que les gains. Selon les Tananariviens, 86% ont perdu moins de 50.000 Ariary et 14% entre 100.000 Ariary et 200.000 Ariary. Mais cela ne les empêche pas de continuer à jouer jusqu’à ce que la chance leur sourie.

Pour conclure ce sondage sur les jeux d’argent et de hasard à Antananarivo

De mon point de vue personnel, les jeux d’argent et de hasard ne reposent en aucun cas ni sur la connaissance ou ni sur l’habilité d’une personne. Comme son nom l’indique, ce n’est que du hasard, la probabilité de gagner et moindre par rapport à celle de perdre. Quoi qu’il en soit, il ne faut pas non plus rayer totalement ces jeux de la vie des Malgaches. Le quotidien est déjà imprégné de ces différents divertissements depuis assez longtemps (légaux ou informels). Et ça commence presque toujours par nos grands-parents qui nous apprennent à jouer aux cartes ou aux dominos. Bien évidemment, jouer tout le temps amène à l’addiction aux jeux d’argent et de hasard.

Cette maladie présente beaucoup de méfaits, d’abord personnellement pour le joueur addict, mais aussi sur le plan social et professionnel. L’impact de l’addiction sur la société peut varier d’une personne à une autre, hormis les problèmes financiers, les séquelles lourdes sur le moral, comme la perte de confiance, et sur le physique avec les fatigues, il y a le retrait social sans même parler de la perte d’emploi. Surtout que l’univers de l’emploi à Madagascar est un sujet assez délicat.

L'addiction aux jeux d'argent et de hasard apporte beaucoup de conséquences négatives
L’addiction aux jeux d’argent et de hasard apporte beaucoup de conséquences négatives

Ma solution n’est autre qu’une approche progressive avec le support des proches afin de faire (re)trouver une stabilité mentale, sociale et financière au joueur. Aujourd’hui sur Antananarivo, ce sont presque tous les sans-abris adultes du centre-ville qui jouent excessivement aux jeux d’argent et de hasard (informels), pendant que leurs enfants mendient. Les autorités locales se doivent de mettre en place plusieurs projets de réinsertion sociale d’un côté pour les sans-abris, et de l’autre côté bien sûr, les joueurs pris d’addiction aux jeux d’argent et de hasard.

1 COMMENTAIRE

  1. aux jeux d’argent et de hasard (informels), pendant que leurs enfants mendient

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Tsiry Razafindrazaka
Tsiry Razafindrazaka
Vocation ou passion, depuis ma tendre enfance, je me suis démarqué des autres avec mon attachement à tout ce qui touche aux médias. L'un de mes plus grands rêves, écrire pour un grand quotidien ou une revue, se réalise enfin en prêtant ma plume au Stileex Post. Je suis tellement fier d'être entouré d'une équipe dynamique et passionnée, tout simplement à mon image.